La tristesse m’envahit…

Parfois certains évènements du quotidien d’un Freelance m’attristent ! Je redouble d’efforts pour réussir à les surmonter et me gonfle d’optimisme en me disant « Tout ne se passe pas toujours comme il faudrait, mais la Routourne va tourner« , dixit qui vous savez…

Lorsque le nouveau client me met la pression dès le premier contact

J’ai pris l’habitude (peut-être à tord, mais je ne pense pas) de travailler sur me projets sans trop de pression, même si il y en a toujours un petit peu il faut le reconnaître, mais en général c’est une pression acceptable.
Alors lorsqu’un nouveau client ou prospect me contacte en me demandant de lui faire un devis pour le jour même, qui ose sans aucune retenue me dire qu’il connaît déjà le prix du marché (tarifs obtenus grâce aux plateformes de Crowdsourcing) et qu’il souhaite voir comment je vais réussir à m’aligner (voir à descendre en dessous) des autres, juste pour son projet à lui !

Lorsque le client me dit qu’il veut un site pour dans 2 semaines

Une demande on ne peut plus courante, cependant dénuée de toute forme de reflexion préalable !

Aller chez son concessionnaire, commander une voiture avec des options « sur-mesure » et demander à la recevoir la semaine suivante n’est juste pas imaginable !

Un développement de site Internet « Sur-mesure » par un Freelance doit prendre en considération plusieurs éléments :

  • Le Freelance a d’autres clients, donc potentiellement déjà un planning organisé, votre projet doit donc s’y intégrer
  • Si la qualité a un prix, elle demande aussi un minimum de temps de réflexion, de « maquettage », de développement…

Lorsque le client choisit un mauvais prestataire

Que le client vienne à moi (ou pas) pour un projet et, qu’en finalité, nous ne travaillons pas ensemble pour des raisons de coût, de temps, d’organisation ou que sais-je encore ne me pose aucun problème, et si il se tourne vers un confrère compétent je suis ravi pour lui, du moment que la prestation demandée soit à la hauteur de son exigence.

Cela dit quand je m’aperçois qu’il s’adresse à un professionnel vendeur de rêve dont les prestations sont complètement dépassées, ça me désole, et localement, croyez-moi des pros comme cela il y en a quelques uns !

Voilà quelques pépites de ces soi-disant « pros » du web :

  • Facturer des services gratuits (Google Analytics…)
  • Proposer des fonctionnalités obsolètes (livre d’or par exemple…)
  • Faire des marges de x10 sur l’hébergement de sites Internet
  • Facturer plus de 10 000 € pour un site Internet de 4 pages Html sans back-office, à peine optimisé SEO, avec une offre de référencement sur des mots-clés sincèrement faciles à positionner en très peu de temps
  • Proposer des forfaits de maintenance de plusieurs centaines d’euros pour faire une sauvegarde annuelle du site et de sa base de donnée

Bref, bien souvent ces prestataires « Vendent pour Vendre » et pour s’enrichir plus que pour apporter une réelle satisfaction à leurs clients !

Lorsque le client revient me voir après être passé chez ce prestataire…

Et qu’il me dit le plus souvent qu’il n’a plus de budget pour continuer mais qu’il ne s’en sort pas avec son site et qu’il faut l’aider à améliorer tout ça !

Lorsque le client me dit qu’il va finalement aller faire son site chez 1&1 (valable pour les cartes de visite aussi)

Encore une preuve du pouvoir des médias, mais la publicité ne fait pas tout, et même si 1&1 dépense sans compter dans des publicités télévisées cela ne veut pas pour autant dire que le résultat sera au rendez-vous !

Autour d’un projet de création de site Internet il n’y a pas que de la technique, mais également de la stratégie de communication, du design, de l’ergonomie et le meilleur moyen de toucher sa clientèle c’est encore d’adapter son site à cette dernière afin que les produits ou services soit mis en avant de la meilleure façon et déclenche, à terme, une action. La concurrence est de plus en plus rude sur la toile et là où une simple présence était suffisante il y a encore quelques années, aujourd’hui il faut réussir à se différencier !

Lorsque le client me dit qu’il va finalement laisser faire son neveu de 16 ans …

Ne me dites pas, vous autres Freelances, que ça ne vous est jamais arrivé ? … perso je ne commente même plus ce genre de décision !

 

Bref, si il faut terminer cet article par un dicton je dirais « Oui le client est Roi !« 

Les cas relatés ci-dessus ne sont évidemment que des exceptions et la plupart de mes clients sont très respectueux de mon métier et n’hésitent pas à me faire confiance pour leurs projets et je les en remercie beaucoup !

Si vous en avez des perles à partager, n’hésitez pas les commentaires sont ouverts, commencez juste votre commentaire par « Lorsque le client… » !

 

Partagez cet article


18 réponses à “La tristesse m’envahit…”

  1. Emilio Soprano dit :

    Bel article qi reflettent la réalité dans bien d autre domaine: tout, tout de suite et à prix mini. Ils ne se rendent pas compte de la complexité de vos réalisations. Je confirme pour avoir effectué 2 petits projet.
    Emilio

    • jibeo dit :

      Et oui Emilio, c’est de plus en plus dur, d’autant qu’il y a de plus en plus de monde sur le marché pensant s’enrichir rapidement au détriment des clients… malheureusement !

  2. coquelicom dit :

    Lorsque le client…

    J’en ai trop je peux pas toutes les dire :-D
    Ça rassure juste de pas se sentir seule…

  3. Antoine Plu dit :

    Effectivement tu as en grande partie raison sur les points que tu as développé, mais j’aimerais savoir si tu avais déjà essayé de changer de cible au niveau de tes clients pour constater la différence avec ce que tu écris ici ?

  4. Joel dit :

    Evidemment on connait tout ce type de « client »

    Mon conseil : ne pas perdre de temps avec ce type de demandes, pour avoir plus de temps à consacrer aux clients sérieux.

    Et pour des perles de ce genre, je vous conseille http://www.perles-de-pro.fr ;)

  5. Le client est roi, oui, à partir du moment où il ne se fout pas de la gueule du monde.

  6. Eryn dit :

    Bonjour à toi,

    Je viens de lire attentivement ton article. Et il ne peut pas être plus clair et surtout le reflet de la réalité. Toutes les doléances clients, les demandes insensées et les attentes de l’ordre du hard discount, je les ai vécues du temps ou j’étais freelance. Je pensais que cela n’arrivait qu’à moi…
    Travailler sereinement dans ces conditions, et surtout garder l’inspiration et la foi dans sa passion c’est vraiment compliqué.
    En tout cas je t’encourage à rester droite dans tes positions, tes choix et surtout dans ta façon de travailler avec les clients. Il n’y a que cela qui puisse te permettre de te « vendre » de façon professionnelle.
    Bon courage.
    Eryn

  7. Jean-Christophe Bisoux dit :

    Je reconnais les signes qui m’ont fait arrêter d’avoir des clients, ce qui m’a donné le déclic c’est un hotel 4* qui m’a montré le site d’un camping fait par le fils de la propriétaire, il y avait une ambulance en gif animé qui passait sur le header et l’hotelier m’a dit vous voyez ca c’est sympa, c’est ca que je veux … j’en étais à la 3eme maquette et je lui ait dit que ca ne serait pas possible qu’il fallait mieux qu’on arrête notre collaboration.
    C’était il y a 7 ans et depuis je suis heureux, ceci dit j’ai eu de super client mais ca se comptait sur le doigt d’un doigt ;)

  8. Xavier dit :

    Ah le 1&1 et les ravages du discount !! J’y ai eu droit aussi sur un devis.
    Les pubs Exaprint ne sont mals non plus dans le genre, avec porte-carte gratuit inclu, dix balles et un Mars lol:(

  9. Julio Potier dit :

    Hello

    Je reconnais certains clients la dedans, je vais résumer le pavé que j’aurais pu faire avec ceci : non le client n’est pas roi.
    ;)

  10. lusancay dit :

    Hello,
    oui on j’entend, ça aussi : le client est roi,
    mais je ne suis pas la reine.:)

  11. Agnès dit :

    Aaaah ! le neveu de 16 ans… Un must parmi les must ! la cerise sur le gâteau! le lait et la crémière ! Bref le nec plus ultra ;-)
    Ne vous découragez pas, à la longue, on ne les voit même plus…

Laisser un commentaire


7 + trois =